Lardux Films
 /  /  / Séries  / Installations  / Multimédia  / Films de Commande  / Compilations  /  /  / Fictions  / Essais  /
2013 , documentaire

un film de Ivan Boccara

avec la participation du CNC et de la PROCIREP et de l’ANGOA

« Vous avez cru nous apporter la lumière mais en réalité,
vous désirez nous entraîner avec vous, dans votre nuit ! »

René Euloge, Maroc 1928

Au Maroc, dans la province d’Azilal, la montagne se désertifie tant sur le plan écologique que démographique. L’électricité arrive au cœur de ces régions enclavées et se confronte à un monde à la fois fort et fragile, rugueux et perméable.

Tandis que les chantiers d’électrification s’étendent vers les bergeries et hameaux d’altitudes, les habitants continuent de migrer vers les villes. Les jeunes des montagnes rêvent d’un avenir meilleur, mais beaucoup s’y sont déjà perdus, troquant leurs illusions pour des emplois souvent durs et dangereux, souvent mal payés. Parmi eux, Mstafa, électricien revient aujourd’hui pour ramener un peu de ville aux siens.

Il rencontrera ceux qui sont restés là, sur leur terre, à cultiver un peu et à élever du bétail. Ceux qui ont les moyens d’installer l’électricité dans leurs bergeries, et ceux qui en sont privés. Ceux qui bénissent cette modernité, et ceux qui la rejettent.

Aujourd’hui, deux époques se rencontrent et tendent à se confondre. Les berbères ont vécu sans électricité pendant des siècles. Les deux mondes qui se côtoyaient jusqu’à présent se superposent aujourd’hui.

L’électrification, la modernisation limitera t-elle l’exode ? De toute évidence, c’est une page de l’histoire du Maroc qui se tourne.

English version

In the Azzilal province of Morroco, the mountains turn into a desert in an ecological way as well as in a demographic one. Electricity arrives at the heart of these isolated regions and it implementation is faced with an altogether strong and weak, rough and permeable world.

While the electrification working sites stretch towards the sheepfolds and the altitude hamlets, the inhabitants keep on migrating towards the towns. The young locals dream of a better future, but many of them have thus lost their ways, trading their illusions for hard and dangerous jobs that are often badly paid. One of them, an electrician named Mstafa comes back today to bring some urbanity to his next of kin.

He meets those who stayed in this land, to work the earth a little and raise livestock. Those who can afford to have electricity in their sheepfold and those who cannot. Those who thank God for this modernity and those who curse him for that.

Today two periods meet and tend to blend. The Berbers have been living without electricity for centuries. The two worlds that lived alongside one another until the present time now overlap.

Will electrification and modernity limit the exodus ? On the face of it, it is a page of Morrocan history that unfolds itself before us.